En 1 minute votre devis pour changer de vie !

Liposuccion culotte de cheval Tunisie

La liposuccion des cuisses et de la culotte de cheval est une opération de chirurgie esthétique de la silhouette très populaire et grandement réalisée partout dans le monde. Cette intervention permet de retirer de la graisse en excès située au niveau de la culotte de cheval et d’avoir ainsi une silhouette harmonieuse et esthétiquement plus attrayante. Cette opération de chirurgie esthétique est peu invasive, et elle peut s’accompagner d’une liposuccion des poignées d’amour afin de redessiner la silhouette postérieure. Voici ce que vous devez savoir sur la liposuccion de la culotte de cheval en Tunisie.

Liposuccion de la culotte de cheval

Liposuccion de la culotte de cheval, qu’est-ce que c’est ?

La lipoaspiration de la culotte de cheval est une opération de chirurgie esthétique dont l’objectif est d’aspirer les amas de graisse situés au niveau de la face externe et supérieure des cuisses, légèrement sous le niveau des fesses. L’objectif d’une liposuccion de la culotte de cheval est d’éliminer la graisse en trop qui élargit la partie haute des cuisses, et qui impacte négativement l’harmonie de la silhouette chez la femme.

Cette intervention est indiquée chez les patients qui souffrent d’un excès de graisse au niveau des cuisses, un phénomène qui est nommé « culotte de cheval ». Quand les régimes alimentaires et les activités physiques ne suffisent pas pour éliminer cette graisse, alors la chirurgie esthétique devient alors une solution envisageable pour retrouver une silhouette harmonieuse et de jolies courbes. Divers patients ont également recours à cette intervention pour traiter la face interne des cuisses, car le frottement des cuisses provoque des irritations.

Lors d’une opération de liposuccion de culotte de cheval, le chirurgien va insérer de fines canules à travers de petites incisions, ce qui lui permettra d’aspirer la graisse en excès. La liposuccion des cuisses permet de traiter les graisses circulaires et les graisses localisées (appelées lipoméries). Ces graisses peuvent être assez tenaces et bien résister aux régimes et au sport, d’où le recours à la chirurgie esthétique. La liposuccion de la culotte de cheval permet de traiter les faces internes et externes des cuisses, mais aussi les faces antérieures et postérieures. L’opération agit ainsi de manière circulaire. Cette opération offre des résultats durables et très satisfaisants, et en plus, les cicatrices après l’opération sont quasiment invisibles. Il faut cependant garder à l’esprit que cette intervention n’a pas pour objectif de faire perdre du poids à la patiente: l’opération permet seulement d’éliminer la graisse en trop et de mieux redessiner la silhouette.

Les zones des cuisses qui peuvent être traitées par la liposuccion de la culotte de cheval

Grâce à la liposuccion des cuisses, vous avez la possibilité de traiter 4 zones:

  • La face externe des cuisses, nommée également « culotte de cheval »
  • La face interne des cuisses, dans le cas où la peau possède une bonne élasticité
  • La face postérieure des cuisses
  • La face antérieure des cuisses avec les genoux inclus

Il est possible de traiter ces zones de manière simultanée durant une seule et même opération. Dans ce cas, il s’agit d’une liposuccion circulaire des cuisses. Il est bien évidemment aussi possible de traiter une seule zone. Les zones à traiter vont dépendre des besoins et des objectifs de la patiente, qui pourra se faire aider par les conseils du chirurgiens après un examen des cuisses.

Le déroulement de l’opération

La liposuccion des cuisses se déroule le plus souvent sous anesthésie générale, mais chez certaines patientes, une anesthésie locale peut être envisagée. Le type d’anesthésie va dépendre de l’étendue de la one à traiter. L’opération dure en moyenne entre 1 à 2 heure, la durée va dépendre de la quantité de graisse à éliminer.

La liposuccion peut se faire en ambulatoire, et la patiente pourra quitter la clinique le soir-même. Cependant, la durée de l’hospitalisation va dépendre de la quantité de graisse prélevée: si peu de graisse a été prélevée, alors l’opération pourra se faire en ambulatoire; par contre, si beaucoup de graisse a été prélevée et si différentes zones ont été opérée simultanément, alors une nuit d’hospitalisation sera nécessaire.

Lors de l’opération, le chirurgien va réaliser de petites incisions de 2 à 3 mm, ainsi il pourra insérer de fines canules. Ces incisions sont cachés dans les plis naturels de la peau, ainsi les cicatrices seront quasiment invisibles après l’opération. Une fois les canules introduites, réalise des mouvements d’allers-retours avec les canules pour aspirer la graisse. Une fois les quantités de graisse en excès aspirées, le chirurgien referme les incisions avec du fil résorbable.

Opération liposuccion culotte de cheval

Les résultats de l’opération

Les premiers résultats peuvent être constatés immédiatement après l’intervention. Les cuisses sont plus fines, et ont un aspect esthétique plus plaisant.

Il est possible d’apprécier le résultat final 3 à 6 mois après l’opération. Il faut laisser du temps pour que l’œdème et les ecchymoses se résorbent et pour que la rétraction de la peau s’effectue.

Le résultat de la liposuccion des cuisses est définitif; même dans le cas où la patiente prend du poids, le surplus de graisse fera son apparition dans une autre partie du corps.

Pour les cicatrices, il faut attendre environ 12 mois pour qu’elles s’estompent. Ces cicatrices ont une taille très petite et sont dissimulées dans les plis naturels de la peau, elles seront donc difficilement visibles après l’intervention.

Comment bien se préparer avant une liposuccion de culotte de cheval ?

Il sera nécessaire de prendre certaines dispositions afin de se préparer au mieux à une opération de liposuccion des cuisses. Votre chirurgien vous donnera une liste de choses à préparer avant de pouvoir réaliser votre opération.

Avant votre opération de liposuccion des cuisses, il vous sera recommandé de vous rapprocher le plus possible de votre poids idéal. Il vous sera aussi conseillé d’arrêter la pilule et d’arrêter de fumer 1 mois avant l’opération. De cette manière, le processus de cicatrisation pourra se dérouler dans de bonnes conditions, et le risque de complication thromboembolique diminuera. Vous devrez éviter de prendre des aspirines et des anti-inflammatoires 10 jours avant l’opération. Une rencontre avec votre anesthésiste sera organisée avant l’opération, l’anesthésiste évaluera votre dossier médical et vos analyses de sang, et vous posera des questions sur votre historique d’opérations; ainsi l’anesthésiste pourra se préparer au mieux à l’intervention.