Chirurgie esthétique des seins : dans quels cas l’augmentation mammaire est-elle contre-indiquée ?

Elle veut ressembler à Barbie, mais ses gigantesques lèvres boudeuses lui font rater le coche…
30 juillet 2019
Le lifting colombien des fesses : Est-ce vraiment efficace ?
17 octobre 2019

De nombreuses femmes envisagent l’augmentation mammaire pour remodeler leur poitrine et l’harmoniser avec leur silhouette. Aujourd’hui, cette intervention est très sure… mais pas pour tout le monde ! En effet, plusieurs facteurs sont à prendre en compte par le médecin avant de statuer sur votre éligibilité à l’opération. En dehors des contre-indications habituelles (obésité morbide, pathologie mammaire, radiothérapie en cours, grossesse…), voici les principales raisons pour lesquelles vous pouvez être « recalée » lors de la consultation pour une implantation mammaire.

Avoir une infection en cours empêche la pose d’implants mammaires

Une infection, aussi petite ou localisée qu’elle soit, peut faire perdre au système immunitaire sa capacité à protéger l’organisme. Lorsque les défenses de l’organisme sont compromises, il sera plus facile pour les microbes et les virus d’attaquer les plaies ouvertes par l’incision chirurgicale des seins. Ainsi, Il est indispensable de traiter toute infection existante avant de vous soumettre à une augmentation mammaire. Cela permettra de s’assurer que le corps est prêt et qu’il peut lutter contre une éventuelle complication post-opératoire.

L’augmentation mammaire peut affecter la possibilité d’allaitement

Rassurez-vous, il est tout à fait possible d’allaiter après la chirurgie d’implantation de prothèses mammaires. Toutefois, l’intervention risque d’affecter la capacité de la femme à produire suffisamment de lait pour le bébé. En effet, la lactation dépend de nombreux facteurs comme l’emplacement de l’incision et des implants, la cicatrisation des canaux lactifères et l’état des tissus glandulaires. De ce fait, l’augmentation mammaire est contre-indiquée en cas d’allaitement en cours. En revanche, elle ne compromet pas forcément un projet d’allaitement futur.

Augmentation mammaire avant apres

Les gros fumeurs ne sont pas éligibles à la chirurgie esthétique seins

Tous les chirurgiens esthétiques demandent à leurs patients d’arrêter de fumer avant de se faire opérer. C’est parce que la nicotine est susceptible de prolonger la période de convalescence, voire de provoquer des complications mettant la vie en danger. En effet, Les patients fumeurs nécessitent une plus grande quantité d’anesthésiant, ce qui les expose à des risques supplémentaires. Par ailleurs, la nicotine rétrécit les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi le flux de sang nécessaire aux tissus affectés. Ceci favorise la formation de caillot sanguin, ce qui augmente le risque d’obstruction des artères, veines et autres capillaires sanguins.

En définitive, le tabac est synonyme de mauvaise guérison. Il peut même augmenter le risque de complications post-opératoires graves telles que l’arrêt cardiaque et l’accident vasculaire cérébral.

Quelles restrictions d’âge pour l’augmentation de la poitrine ?

En général, être trop jeune ou trop vieux est une contre-indication à toute forme de chirurgie plastique. L’augmentation mammaire ne déroge pas à la règle. Pour les adolescentes, il n’est pas conseillé de remodeler le corps car il est encore en développement. Les patientes plus âgées, quant à elles, encourent des risques potentiellement mortels en raison de la fragilité de leur organisme. Outre les complications physiques, les conséquences psychologiques d’une telle chirurgie ne sont pas à négliger, quelle que soit la tranche d’âge de la patiente.

Il est important que vos préoccupations et vos attentes soient prises en compte avant l’augmentation mammaire par prothèses. Le meilleur moyen de s’assurer que vous êtes une bonne candidate pour cette opération esthétique est de consulter un médecin qualifié, qui va vous examiner en profondeur et statuer sur votre état de santé.

Comments are closed.