Chirurgie seins Tunisie
La chirurgie réparatrice des seins englobe des actes et des procédés assez complexes. De ce fait, il est nécessaire d’aborder toutes les questions qui intriguent la future patiente.

La mise en place de prothèses mammaires permet-elle de traiter les seins tubéreux ?

Dans la plupart des cas, plusieurs interventions sont nécessaires pour corriger la forme des seins tubéreux. Le choix des techniques à faire dépend du type de l’anomalie. Il existe en effet, trois stades de seins tubéreux. À chaque stade correspond un traitement bien particulier. Et il arrive souvent de combiner une mise en place de prothèses mammaires avec un lifting mammaire et une redistribution de la masse glandulaire. Le chirurgien peut aussi procéder à une reconstruction de la base mammaire. La mastopexie et le lipofilling mammaire sont aussi envisageables lors de ce traitement esthétique réparateur.

Quelle intervention permet-elle de corriger l’asymétrie mammaire ?

Pour corriger une asymétrie mammaire les possibilités sont variées : une réduction mammaire, un lifting mammaire ou une mise en place de prothèses mammaires. Le geste chirurgical peut agir sur les auréoles afin de repositionner les plaques aréolo-mamelonnaires.

J’ai deux seins très asymétriques. Le sein gauche est de taille moyenne alors que le sein droit est hypertrophié. Je ne souhaite pas subir une mise en place de prothèse mammaire. Que faire dans ce cas ?

L’intervention requise est la réduction du volume de la glande mammaire de votre sein gauche. Cette intervention peut être combinée avec un lifting mammaire afin de traiter la ptôse.

La réduction mammaire est-elle possible à 18 ans ?

Les seins achèvent leur croissance à l’âge de 17 ans. Dès lors la réduction mammaire est possible.  Si le volume excessif des seins provoque une importante gêne fonctionnelle et psychologique. Il convient de demander l’avis d’un chirurgien esthétique expérimenté avant toute prise de décision.

L’allaitement est-il possible après un traitement de la ptose mammaire ? 

Si la patiente présente une ptose sévère, la seule solution pour améliorer le galbe des seins est de séparer la glande mammaire des auréoles ce qui nécessite la section des canaux lactés. Dans ce cas, l’allaitement, après une période de l’intervention, ne sera plus possible.

Pourquoi la plupart des chirurgiens esthétiques ne préfèrent pas utiliser les prothèses remplies en sérums physiologique lors d’une intervention d’augmentation mammaire ?

Les prothèses remplies en eau salée ne permettent pas de donner un résultat naturel notamment au toucher. Leur usage favorise l’apparition de plusieurs plis inesthétiques à la surface des seins. En outre, ces prothèses risquent se fissurer et de dégonfler à n’importe quel moment. Voilà pourquoi les chirurgiens esthétiques privilégient les implants conçus entièrement en silicone. Ces implants garantissent un formidable résultat naturel et durable dans le temps.

Les implants en silicone ont-ils des répercussions négatives sur la grossesse et l’allaitement ?

NON. Les femmes porteuses de prothèses mammaires vivent une grossesse tout à fait normale. Elles peuvent nourrir leurs bébés sans aucun souci.

Le produit contenu dans les prothèses mammaires peut-il s’éparpiller dans le corps suite à un choc important ?

Les prothèses mammaires renferment un gel en silicone cohésif. Ce gel ne sera jamais éparpillé dans le corps même en cas d’un traumatisme grave. Il est fortement conseillé de faire régulièrement un suivi médical afin de s’assurer du bon état des implants.

Lors de la mise en place d’une prothèse mammaire, le chirurgien peut faire appel à une technique rétro-glandulaire ou à une technique rétro-musculaire. Qu’elle est la différence entre ces deux méthodes ?

La technique rétro-glandulaire consiste à placer la prothèse derrière la glande mammaire alors que la technique rétro-musculaire consiste à poser l’implant derrière le muscle pectoral.

Je fais souvent la confusion entre le lifting mammaire et la réduction mammaire. Qu’elle est la différence entre ces deux interventions esthétiques ?

Le lifting mammaire sert à remonter les seins tombant tandis que l’intervention réduction mammaire sert à diminuer la masse de la glande mammaire. La mastopexie est souvent combinée avec le traitement de l’hypertrophie mammaire.


^